Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Comment exploiter utilement nos enfants (dans la série “mère indigne”) (1)

Elodie 1ère année maternelleCette photo est celle de Pulchérie en première année de maternelle (elle allait avoirt 3 ans en décembre donc était rentrée en septembre 1984 alors que j’étais en cloque de Delphine jusqu’au menton…).

“Petit trésor” allez-vous vous dire…

Oui, on peut dire cela de notre seule héritière en titre pour encore quelques semaines, aînée de surcroit des petits enfants du côté de mes parents…

Elle était adorable effectivement, mais pour l’époque, beaucoup plus en photo qu’en pension…Savoir que, mais ce n’est pas une grande nouvelle, Pulchérie avait son caractère, qui n’était pas forcément celui que nous lui aurions donné si nous avions eu l’opportunité de trier tous les gènes lors de la conception, mais peut-être aurions nous eu tort…

Elle avait, outre son petit caractère (pourquoi “petit” d’ailleurs ?) une caractéristique qui dans sa globalité est assez rare :

  • C’était une grosse dormeuse, et ce, dès la maternité, où elle dormait 12 H d’affilé par jour, mais le jour hélas, de 8 H du matin à 20 H, et il m’avait fallu 30 jours pour la recadrer afin qu’elle fasse ses 12 H la nuit de préférence, sinon son père clamsait d’insomnie.
    Je sais que certains me liront, muets d’horreur, puisque désormais il SERAIT normal qu’un môme pleure encore la nuit jusqu’à 3 ans. Mais quand j’ai eu Pulchérie il était d’usage d’apprendre très tôt aux enfants que la nuit est faite pour dormir et 30 jours c’était déjà beaucoup (pour info Delphine a fait sa première nuit à 12 jours nananèreu…)
  • Dès la maternité également, il était impossible de la réveiller quand elle dormait. Son sommeil ressemblait plus à de la catalepsie qu’à un sommeil vrai, et personne n’avait jamais vu un nouveau né capable de continuer à dormir au son de la chevauchée des vaches qui rient, allié à 3 petits chiots lui grimpant dessus (pas la chevauchée, la petite)… (parce que le jour nous faisons tout pour perturber son sommeil, afin justement de la recadrer, ce qui a parfaitement réussi parce que la nuit c’était noir, silencieux, et plus facile pour se concentrer à dormir…)
  • Avant d’entrer en maternelle, nous avions réussi à lui faire oublier le petit somme du matin mais la sieste, au moins 3 H, était toujours obligatoire pour elle (au cours de laquelle elle était toujours impossible à réveiller, les instits de première et deuxième années n’avaient jamais vu cela…, eh oui, on tolérait la sieste jusqu’à la troisième année éventuellement, au son de “chacun son rythme”, maintenant si votre gosse dort toujours en deuxième année de maternelle, il a forcément UN problème (mais jamais ceux qui nous mettent dans des cases, petites cases, toutes pareilles…).

Bien avant de mettre Delphine en route, son père et moi avions fait une demande d’ILM (Immeuble à Loyer Modéré), vu que nous n’avions pas le plafond bas requis pour avoir droit à un HLM et notre loyer dans le privé dépassant lui, le plafond acceptable pour nous mais dans l’autre sens. Le temps passait, Delphine poussait, et nous envisagions avec horreur l’arrivée du deuxième, pour peu qu’il pleure également la nuit pendant 30 jours.

Je remue le couteau dans la plaie, je le sais, mais pour moi, c’est 30 jours maxi et après, le sirop maillet…

Malgré le sommeil inébranlable de Pulchérie nous voyions mal les deux enfants dans la même chambre, car on commençait à parler d’enfants pleurant la nuit jusqu’à leur premier anniversaire (quelle horreur), voire jusqu’à 2 ans, et qu’à 4 ou 5 ans, Pulchérie finirait bien par se réveiller comme tout le monde… (enfin, nous l’espérions, le père d’Albert ayant souffert de narcolepsie au point de s’endormir à vélo, mais l’attitude de ma fille ne pouvant venir que d’une mauvaise hérédité venant de moi (dixit le furoncle))

“Ce n’est pas grave” me suis-je dit, en cloque de 4 mois, persuadée que je l’étais d’un futur footeux (alors que je voulais une deuxième fille),  Delphine s’agitant in utero nettement plus que sa soeur qui exit utero, quand elle ne dormait pas, compensait largement en agitations multiples (d’où le sommeil de plomb peut-être…) “je vais prendre rendez-vous avec le maire”.

Albert trouva l’idée stupide : le maire n’en aurait rien à foutre de notre dossier logement. Je lui ai précisé que j’irai au RV avec Pulchérie, et il m’a dit, avec un à propos parfait,  une prémonition rare et foudroyante “dans ce cas-là c’est différent”.

Ceci rapport à la capacité hallucinante de cette petite de mettre le bastringue partout quand elle ne dormait pas. Un adulte était insuffisant à la surveiller il fallait être plusieurs d’où ma fatigue quand c’était moi les plusieurs…

Je précise que malgré sa position d’aînée et d’enfant chérie de la famille,  ses grands-parents qui la gardaient le matin, Albert et moi, ne l’avions jamais élevée avec laxisme, que comme elle avait parlé tôt nous avions tenu absolument aux “s’il te plait”, “merci”, etc… et que Pulchérie était une enfant globalement bien élevée, même si turbulente. C’était indispensable pour nous et notre santé morale.

Notre  morale l’exigeait (Astérix, mais quel album ???).

Obéissante… Faut pas trop pousser, ce n’était qu’une gosse et un gosse, ça ne se lâche pas des yeux, c’est le secret…

Commençait à apparaître une génération d’adultes pour qui l’enfant était l’enfant roi, à qui tout était dû, à qui l’on sacrifiait tout…

Ce n’était pas notre cas, et si c’était à refaire, je referais de même.

J’ai donc eu mon rendez-vous avec le maire “pour raisons personnelles”, à 16 H 30 un jeudi…

J’étais enceinte de 4 mois et Pulchérie commençait à nous faire des séances curieuses qui allaient se révéler un an plus tard être des crises d’appendicite qui ne furent diagnostiquées qu’une fois la péritonite endiguée,  le chirurgien ayant décortiqué les morceaux du machin…

SAUF qu’à chaque fois qu’elle avait mal au ventre avant ou après avoir vomi, arrivée chez le pédiatre, elle pétait la forme…

Quand je le dis parfois, que c’était une emmerdeuse…

Mais pas pour le RV avec le maire…

La vie n’étant qu’un long calvaire…

Posté le 7 février '14 par , dans Dans la série Diabolique, Faites des gosses !, Mère indigne.
Tags : , , ,

17 commentaires »

Comment par vivi
2014-02-08 06:37:37

Ah ah,toi, tu as vraiment le sens du suspense ….
Quant à la mère indigne pour le sommeil, je n’ai rien à t’envier, j’ai fait exactement pareil, tout comme pour les repas car j’avais une fille comme la tienne qui dormait au moment des repas et se réveillait à l’heure du mien. Je n’avais pas envie de continuer à manger froid à la sortie de la maternité qui n’en n avait rien à foutre, fallait laisser son rythme à l’enfant. Oui mais moi si. En 15 jours elle faisait ses nuits, en un mois elle avait 6 repas et 5 un mois plus tard. Je mangeais chaud, elle aussi d’ailleurs, et tiens, ça ne l’a absolument pas perturbée. Comme quoi ….

 
Comment par Marcus
2014-02-08 09:53:18

Alors, à la finale, l’as-tu obtenu ce logement ?
Sinon elle a une jolie frimousse ta Pulchérie.

 
Comment par aline
2014-02-08 15:01:48

Euh, Pulchérie est rentrée à l’école septembre 2004 ? Et elle s’est mariée à quel âge ? :D
Pas grave, j’aime ce blog !

 
Comment par Calpurnia Subscribed to comments via email
2014-02-08 17:30:57

vivi : le coup du “faut laisser son rythme à l’enfant”, je n’ai pas voulu donner, et j’ai été bien contente de profiter des conseils de ma mère. Des amies à moi qui avait suivi le fameux adage se sont retrouvées avec des gosses qui pleuraient encore la nuit POUR BOUFFER à TROIS ANS !
J’ai sous le coude des articles concernant : sommeil, propreté, etc, que je vais poster très prochainement.

 
Comment par Calpurnia Subscribed to comments via email
2014-02-08 17:32:12

Marcus : comme je suis contente de te revoir ici ! La suite au prochain épisode. Et oui, jolie frimousse, pour mes deux filles d’ailleurs.
Je me demande toujours comment une femme aussi quelconque que moi a pu réussir d’aussi parfaites créatures sur lesquelles les hommes se retournent…

 
Comment par Calpurnia Subscribed to comments via email
2014-02-08 17:33:27

aline : erreur rectifiée merci. Ce n’est pas la première fois, et cela laisse perplexe Delphine, la “psy” de la famille, cette façon que j’ai de parler de 2004 au lieu de 1984.
Nous n’avons trouvé de réponse valable ni l’une ni l’autre :-)

 
Comment par CDLM
2014-02-09 13:34:18

Je m’attendais à plus de commentaires sur les nuits de nos petits. De génération en génération, les modes et les habitudes changent !
A l’époque de mes loulous (si je calcule bien Fiston a juste 7 ans de moins que Pulchérie), la tolérance allait jusqu’à 3 mois pour les nuits. A 4 mois, Fifille qui pleurait encore passait déjà pour une emm*rdeuse : on arrête l’allaitement, double ration de bib’ le soir et basta ! Nan mais !
En ce qui concerne ceux qui mangent encore en pleine nuit à un âge avancé, ce n’est pas la faute du “suivre le rythme de l’enfant”, mais une mauvaise interprétation des parents. Avec un allaitement à la demande (m’enfin à 3 mois tu peux jouer 5 minutes avec tes mains ma cocotte, j’suis pas non plus une vache à lait !!), les 4 repas par jour étaient calés vers 4 ou 5 mois ….
Bon, j’attends avec impatience 1/la suite de l’histoire 2/les articles sur les nuits, les repas, la propreté, tout ça tout ça : en tant que garde d’enfants à domicile je suis horrifiée par certains parents !

 
Comment par Calpurnia Subscribed to comments via email
2014-02-09 17:03:36

CDLM : la manière dont on éduque les enfants aujourd’hui m’horrifie régulièrement, c’est la raison pour laquelle j’y reviendrai…
Merci pour ce commentaire abondant dans mon sens !

 
Comment par aline
2014-02-09 19:31:12

Mon aînée, 30 ans cette année, a fait de vraies nuits 19h-7h avec 4 biberons par jour à 6 semaines ! :D
Son frère, 26 ans, malgré un poids tout à fait honorable de 5,3kg à un mois, a mis deux mois et demi à faire ses nuits.
Le petit dernier, 21 ans, s’est placé entre les deux avec de vraies nuits à deux mois.
Le manque de sommeil, les nuits hachées, c’est ce que j’ai trouvé le plus dur à chaque naissance même si le papa prenait largement sa part des biberons de nuit.

 
Comment par Calpurnia Subscribed to comments via email
2014-02-09 19:43:59

aline: ma pauvre, tu n’es pas du tout cadrée moderne ! 6 semaines, 2 mois 1/2, 2 mois..
Maintenant, il est normal de faire ses nuits à un an (au mieux), deux ans, bref, tu fais rêver les parents d’aujourd’hui !
Tu es comme moi : un dinosaure…

 
Comment par CDLM
2014-02-09 21:32:20

On va monter un club (de dinosaures) ! ;-)

Plus sérieusement, avez-vous lu le livre dont on parle ici : http://www.atlantico.fr/decryptage/exception-culturelle-parents-francais-sont-vraiment-moins-esclaves-enfants-que-americains-pierre-duriot-587631.html?page=0,1

Il est intéressant, même si, comme le souligne l’auteur de l’article, on a l’impression que les ravages américains en matière d’éducation sont déjà bien implantés en France.

 
Comment par Meg
2014-02-10 08:39:32

J’ai l’âge de Pulchérie, j’ai été élevée comme ma soeur aînée qui faisait ses nuits à la maternité et pourtant je n’ai dormi qu’à 15 mois… Mes parents ne s’en sont toujours pas remis !
Il existe encore des bébés qui dorment “tôt” hein, et puis d’autres, comme les miens qui attendent leurs 10 mois sans qu’on sache pourquoi.

 
Comment par Cathy
2014-02-10 15:16:42

Excellent billet qui me fait penser que je vois en effet de plus en plus de jeunes parents se plaindre amèrement que leurs enfants ne ” font pas encore leurs nuits” à ……plus de 3 ans :O
Je vois aussi régulièrement des tous petits DECIDER de ce qui sera mis ou non dans le caddy … eh si :(
et de nombreux parents faire dîner leurs jeunes enfants vers ……21H ( voire plus tard) avec pour excuse : on rentre tard alors si les enfants dînent avant nous on n’en profite pas….. car maintenant, qu’on se le dise, on “profite” de ses enfants :O
Eh oui.
Quand je pense que le Français à la réputation de ” bien” élever ses enfants ( encore une invention de journalistes), ça doit faire marrer les personnes qui bossent dans l’enseignement et la petite enfance…..
Et je ne me considère pas comme un dinosaure mais comme une personne normale et censée .
Non mais. :)

 
Comment par Calpurnia Subscribed to comments via email
2014-02-10 16:45:56

CDLM : j’en ai entendu parler, mais tu as raison LES RAVAGES AMERICAINS en matière d’éducation sont déjà bien implantés en France…

 
Comment par Calpurnia Subscribed to comments via email
2014-02-10 16:47:32

Meg : je compatis. On s’aperçoit maintenant souvent, que les enfants dormant mal ont des problèmes digestifs (oesophagite du nourrisson par exemple, extrêmement douloureuse) ou autre chose que l’on peut traiter…
N’ayant pas été confrontée au problème, je n’ai de conseil à donner à personne… :-)

 
Comment par Calpurnia Subscribed to comments via email
2014-02-10 16:49:47

Cathy : l’expression “profiter de ses enfants” m’a toujours fait bondir…
Et il est vrai que l’on voit de véritables tyrans se promener dans les magasins avec leurs parents. Qui ne semblent pas les entendre. Nous SI par contre !
Pour l’instant c’est l’enfant roi, mais il faut toujours se méfier des révolutions :-)

 
Comment par Louisianne
2014-02-11 10:35:25

Je compatis ! Ma deuxième fille a pleuré pendant 5 ans à 3 h du matin ! Et tous les bons conseils n’ont servi à rien !

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI