Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Celle-là, c’est la meilleure… (bis)

J’avais fait un petit post concernant les places de parking dans ma résidence, pour lesquelles nous payons taxe foncière et taxe d’habitation, et que nous achetons en même temps que l’appartement (apparemment le lien marche).

Je ne reçois pas souvent de commentaires désobligeants, mais “fonf4K” n’a visiblement pas apprécié mon post et m’a laissé ce charmant commentaire, qui est donc en attente de modération (et comment que je te vais le modérer le commentaire…)

en gros t’es une conasse et tu en es fier,on dirait une gamine qui veut pas preter sa barbie pitoyable.bouge ton cul et fait 100m a pied(et encore meme quand il y a une autre place de libre tu n’accepte pas de t’y garer;il faut TA PLACE quoi putain de merde je paye 20balles par mois!!!lol)  ,en marchant tu auras peut etre le temps de penser a quel point tu es superficielle.En gros la vie c’est chacun son petit monde son petit appart avec un papier peint tendance sa place de parking et les gens qu’on connais pas bah on les emmerde n’est ce pas

Visiblement il n’a pas tout compris, fumant sans doute la moquette, parce que s’il y a une autre place de libre, effectivement je ne m’y gare pas, parce que son propriétaire peut en avoir besoins (le croiriez-vous ?). Pour l’orthographe excusez-le, il n’était pas dans son état normal, mais cela ne pique pas trop les yeux…

Si vous le souhaitez, je peux vous communiquer son adresse mail et son adresse IP, au cas où vous auriez des remarques à lui faire.

Mais vos remarques truculentes et succulentes, ne me les épargnez pas, surtout :-)

La vie n’est qu’un long calvaire

Posté le 19 avril '15 par , dans Dans la série Diabolique.
Tags :

16 commentaires »

Comment par Eldoé
2015-04-19 18:43:11

Y’a un n° ou un nom, je respecte. Parce que je paye aussi des impots pour ma (chère) place de parking.
Parfois, des amis en visite squattent celles de voisins (jamais de voiture sur la place), avec un mot d’excuse et mon numéro pour la déplacer au cas où.
A ma grande honte, il se peut que j’ai induement occupé des places louées à la résidence de ma soeur (pour ma défense, aucun n°. Je crois. )

Et j’ai un papier peint tout pourri. Si cette charmante personne peut en parler à mon proprio…

 
Comment par Meg
2015-04-21 10:49:12

Mmmm ça donne envie d’ouvrir un blog ce genre de petit commentaire. Surtout sur ce sujet…

 
Comment par kty
2015-04-21 11:23:16

C’est ma petite place de parking à moi que je paie avec mes sous à moi. Et je refuse de faire 100m à pied parce que Calimero trouve que le monde est injuste. D’autant plus qu’à 10 ou 100 mètres c’est payant et que mes sous à moi sont déjà investis dans… voir plus haut.

 
Comment par Princesse Strudel
2015-04-22 08:15:20

Quand j’ai acheté ma place de parking (emplacement intérieur dans un garage collectif), la vendeuse m’avait très gentiment proposé de jouir de la place dès signature du compromis de vente – sans attendre la signature de l’acte notarié ou le versement du prix d’achat.

Ce que j’ai fait.

Un matin en allant chercher mon carrosse, mot sur le pare-brise me priant aimablement d’aller me garer ailleurs sous peine de fourrière, signé “le propriétaire”. Qui avait collé sa voiture à mon aile droite, me rendant l’introduction dans mon carrosse impossible (je suis passée par la porte passager, en rentrant le ventre et les fesses).

J’ai vu rouge. Griffonné sur l’affichette un “JE suis LA propriétaire” d’un stylo rageur. Avec mon numéro de téléphone. Appelé mon agent immobilier en vacances en Espagne. Fait le siège de la vendeuse.

L’autre propriétaire m’a rappelée assez vite. De bonne foi.
Je me suis retrouvée avec la vendeuse de mno parking et sa copine, deux vieilles dames indignes clope au bec et verre à whisky en main, en train de faire le tour du parking, plan cadastral et acte de propriété en main.

Pour constater que “mon” futur parking est celui à l’autre bout de la travée. Et fait 6 mètres carrés de plus que sur le compromis de vente.

Si quelqu’un s’avise de se garer sur MON parking, dont l’achat m’a valu bien des péripéties avec le notaire et autres, j’avoue que je râlerais sec moi aussi – et chercherais un tour de cochon à jouer à l’indélicat…

Ton lecteur n’a qu’à aller brouter les nèfles.

 
Comment par Filo
2015-04-23 09:34:18

je retiens “aller brouter les nèfles”, excellent! Feu mon beau-père disait “va te faire une soupe de fèves”.

Mais enfin, qu’est ce que c’est que ce commentaire aussi haineux que ridicule? J’ne reste baba (mais je suis uen grande naïve je crois….

 
Comment par Princesse Strudel
2015-04-23 13:23:10

Filo, une de mes copines est adepte du “ils n’ont qu’à aller se faire téter les gencives par les canards sauvages”… Je note la soupe de fèves pour enrichir ma collection. Parce que bon, “faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages”, hein?

 
Comment par Calpurnia
2015-04-25 15:49:48

Eldoé : les histoires de places de parking sont légions dans ma résidence. Cela empire : le respect de la propriété d’autrui se perd de plus en plus. Là nous venons de payer assez cher la refection de la peinture des places avec leurs n° et il nous faudrait ne rien dire quand on nous pique notre place ?

 
Comment par Calpurnia
2015-04-25 15:50:39

Meg : j’en reçois assez peu, et généralement je les mets en ligne pour commentaires, mais pas avec l’article qui correspond pour que cela ne se perde pas :-)

 
Comment par Calpurnia
2015-04-25 15:52:08

kty : les mêmes problèmes se posent à ceux qui louent des emplacements (certains vieux couples n’ayant pas de voiture), donc régulièrement, c’est la guerre, d’autant que les places visiteurs qui sont gratuites sont assez peu nombreuses, et parfois utilisées par des résidents qui ont une place et deux voitures…

 
Comment par Calpurnia
2015-04-25 15:54:47

Princesse : j’espère qu’il les a bien broutées, les nèfles, ce connard…
Toutes mes condoléances pour tes emmerdes, moi au départ “on” me signalait que je me garais à la mauvaise place, certains ayant fait des arrangements entre eux pour se trouver le plus près possible de l’entrée. J’ai vite remis les pendules à l’heure avec un petit mot dans l’entrée “je suis propriétaire de la place 96, merci de la laisser disponible”…

 
Comment par Calpurnia
2015-04-25 15:55:51

Filo : je retiens aussi cette expression qui peut mettre du piquant dans les conversations…
Quant au commentaire : c’est un con qui a voulu se rendre intéressant, il a parfaitement réussi :-)

 
Comment par Calpurnia
2015-04-25 15:57:05

Princesse : mon grand-père maternel disait “aller se faire têter les YEUX par des canards sauvages”, cela relève du la même idée et est moins grossier qu’aller se faire foutre ou pire encore :-)

 
Comment par Pauline
2015-04-25 20:48:16

Oh quel sujet épineux dans mon immeuble également! J’ai des voisins particulièrement pénibles qui ont 2 voitures et 2 box mais qu’ils trouvent encore le moyen de de garer sous mes fenêtres (j’ai le malheur d’habiter au RDC) sur la voie pompiers de surcroit!

 
Comment par Le Nain
2015-04-25 23:53:20

Tout ce qui est excessif est insignifiant disait Talleyrand. Nous pouvons constater un certain appauvrissement sémantique de la langue française dont j’ai bien peur qu’elle soit entrée en décadence profonde au vu de l’ortographe, de la syntaxe et de la profondeur de la pensée exprimée par ce poulet.

Ma grand-mère, qui a obtenu son certificat d’étude en 1910, avait une meilleure orthographe.

O tempora, o mores, comme disait déjà ce bon Cicéron.

 
Comment par Calpurnia
2015-04-26 17:31:25

Pauline : tu es vraiment très gentille. Moi à ta place, surtout qu’ils ont de quoi se garer, j’aurais sournoisement averti : la police ET les pompiers. Généralement cela se solde par un avis sur le pare brise la première fois, mais c’est toujours cela de pris…

 
Comment par Calpurnia
2015-04-26 17:36:09

Le Nain : tu me fais trop rire parce que si jamais il te lit, il ne saura jamais ce que signifient “sémantique”, “décadence”
Je garde le “poulet” pour la fin, gardant le souvenir ému d’une jeune collègue à qui je faisais lire un pli envoyé en recommandé à ses filles par Albert, histoire de leur faire croire qu’il leur écrivait régulièrement et que je planquais son courrier, en lui précisant “vois donc ce magnifique poulet envoyé par mon bientôt ex mari, bourré de fautes en plus”.
Elle m’avait regardée d’un oeil torve, parce que pour elle, le poulet était juste un truc comestible…
Quant à l’ortographe de nos jours, c’est un vaste sujet…

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI