Le livre du dimanche : Mary Higgins Clark (je préfère éviter le sujet "heure d'été")

J’ai été longtemps une fan de cet écrivain, dès son premier livre à ne pas manquer réellement : « la nuit du renard ». Pendant donc un temps appréciable, j’ai acheté ses livres sans attendre qu’ils ne sortent en livre de poche.

Je garde un souvenir ému du livre « un cri dans la nuit » que j’ai lu à la maternité, Delphine sur mon ventre (comment ça mon enfant dans le berceau ? faut pas rêver ! ), avec horreur, car il y a justement un bébé qui meurt.

Et puis petit à petit, les années passant si vite, je me suis lassée du style, toujours un peu le même.

Elle reste un écrivain à succès, mais bon, peur d’être déçue, je ne l’achète plus.

Là, je viens de relire mes préférés, sans déception, mais mon esprit devenu très critique depuis quelques temps, a pris des notes.

  • La maison (ou l’appartement) est bien meublée de vieux meubles, et le chauffage ronronne (moi dans mon appartement la chaudière fait du bruit, elle ne ronronne pas)
  • Le peignoir est toujours d’une blancheur parfaite et moelleux à souhait (ça c’est le jour de l’achat), tout chaud à la sortie de la douche
  • On se lève tôt et on se couche tard
  • On prend l’apéritif en rentrant OU un verre de chardonnay (sans chardonnay, point d’intrigue)
  • La salade d’asperges est incontournable, et la salade tout court également.
  • Les crevettes aussi sont incontournables et les restaurants sont toujours parfaits. On ne mange pas bien ailleurs qu’aux USA, et ce, sans obèses. Car les restaurants italiens servent du diététique.
  • Les procureurs sont intègres, ou les avocats, rarement les deux à la fois (sinon le procès est morne)
  • Les femmes sont toujours minces et bien habillées (sauf les suspectes)
  • Bien habillées avec un tailleur
  • En tweed de préférence
  • Avec des couleurs toujours parfaitement assorties
  • Il y a forcément quelqu’un qui cache quelque chose de son passé
  • On va à l’église ou au temple, l’auteur n’est pas raciste, mai dieu reste présent
  • Les chiens sont toujours bien élevés
  • Les secrétaires sont fouineuses (n’ont que ça à faire, moi je sens que le toubib est cinglé, je me fais mettre en arrêt maladie pour dépression ou sciatique)
  • Les enfants sont sages, raisonnables, trop sages d’ailleurs, rien à voir avec les têtes à claques que l’on voit régulièrement dans les séries ou les films made in USA.
  • Il y a un monde fou à cap Cod…

Et j’en passe.

Néanmoins, je vous en conseille vivement quelques uns, parmi les premiers :

  • La nuit du renard ****
  • La clinique du dr H (un des meilleurs à mon sens, car on connaît l’assassin dès le début) ****
  • Un cri dans la nuit ****
  • La maison du guet ***
  • Ne pleure pas ma belle ***
  • Dors ma jolie ****
  • Nous n’irons plus au bois **
  • Ce que vivent les roses ***
  • Souviens-toi **

Cela fait tout de même quelques bonnes lectures…

J’ai des regrets parfois de l’avoir lâchée, mais la peur de la déception est trop forte, ce qui fait que j’ai peut-être loupé quelques grands moments de suspense…

Quant à l’heure d’été, vous savez ce que j’en pense, je n’en rajouterai donc pas une couche… (si, si vous aimez les longues soirées, allez vous installer près du pôle nord l’été…)

0 réponse sur “Le livre du dimanche : Mary Higgins Clark (je préfère éviter le sujet "heure d'été")”

  1. Je connais très vaguement cette auteur, mais elle ne m’a jamais attiré beaucoup il faut dire que je ne suis pas vraiment attiré par son style… J’ai bien lu quelques livres dans le même style mais cela a toujours été sur un coup de coeur en voyant une couverture, confirmé par la quatrième de couverture et les rares fois où j’ai succombé cela fut de grands moments de lectures…

    Sinon je suis plutôt fantastique, suspense, fiction et tout ce qui est dans le genre comme lecture… Bref je suis comme bien des hommes ;o)

    Pour les longues soirées j’aimerais bien mais j’ai pas trop le froid… Il y a moyen de régler le thermostat de mère nature là bas tu crois ? ^-^

  2. Ah ah ! Je l’attendais pourtant l’heure d’été, je pensais à toi ce matin justement !
    Mary Higgins Clark mon premier coup de foudre incontournable, reste la nuit du renard. Je continue à les acheter tous les étés, bien que comme toi je me sois lassée du style, mais je te fais signe si il y en a un qui vaut vraiment le détour !
    Mes préférés sont les tiens aussi : Dors ma jolie, Un cri dans la nuit, et la clinique du Docteur H sont ceux que j’ai lu deux fois. La maison du guet, je ne suis pas sure, mais si il s’agit du livre où la défunte meurt en mer, à Cap Cod, j’ai adoré, mais j’ai parfois des problèmes avec les titres. Moi aussi j’ai été choquée par le bébé dans Un cri dans la nuit ! Et j’ai aimé Nous n’irons plus au bois, même si c’est assez sordide !

    Moi ce qui me fait rire c’est d’apprendre quel vêtements l’héroÏne enfile après sa douche, dans le détail. La traduction de ces vêtements, son sweater et ses boots… hihi tu entends ça en France toi ?
    Et bien sûr le fait que les héros soient toujours si jeunes, beaux, élégants, cultivés !

    J’ai été longue, ça m’évitera un billet sur Mary Higgins Clark ! Hihi !

  3. Moi aussi je l’ai adorée au debut mon préféré :un cri dans la nuit ,et puis au bout d’un moment elle n’a plus évolué ça ressemble à du Harlequin policier mais comme j’aime bien cette ambiance lisse et un peu cucul je les lis en anglais l’été à la piscine ,comme ça j’ai bonne conscience et j’ameliore mon anglais .

  4. Réponses en vrac !

    Vladyk : à mon avis le style est altéré par la traduction à partir d’une certaine époque. Généralement ce n’est pas un auteur très apprécié des hommes en règle générale. Curieux non ?

    Louisianne : la maison du guet c’est cette jeune femme qui a été accusée d’avoir tué ses deux enfants, dont le procès a tourné court, qui a refait sa vie à cap cod dans l’anonymat et dont on kidnappe ses deux autres enfants à la date anniversaire de la mort des 2 premiers. Assez hallucinant, bien tourné… Et sinon, les vêtements, c’est tout un poême et les héros aussi. Si on allait s’installer à cap cod ?

    Vannina : oui contrairement à d’autres auteurs de polars, elle ne se renouvelle pas. Le thème change, mais pas le style… Je ne lis pas l’anglais donc…

  5. OK je vois, je me souviens de la maison du guet ! Mais alors impossible de me souvenir de celui là : une femme riche et une emmerdeuse, meurt sur un bateau en pleine mer, et on soupçonne le mari, bien sur car il va hériter ! J’ai bien aimé, je préfère quand ça se passe au soleil, je les lis l’été ! Je crois que la morte s’appelle Viviane ! Ça te dit quelque chose ?

  6. Tiens nous en sommes au même point… 🙂
    Et après avoir abandonné M.H.Clarks pour Patricia Cornwell : j’ai laissé aussi tombé celle-ci au fil des années…
    MAIS connais-tu les romans de la fille ??? Carol Higgins Clarks ? Ils m’ont fait souvent sourire 🙂

    PS : viens de replonger dans 1er des 8 ou 9 tomes des oeuvres complètes d’Ed Mc Bain… c’est bizarre je ne m’en lasse pas 🙂

  7. J’en ai lu quelques uns mais ça ne m’a pas laissé de souvenirs impérissables, ce ne devait pas être ceux que vous mentionnez 🙂

    en ce moment pas trop le temps de lire,
    Mais comme il va recommencer à faire bon, au soleil, sur un transat,je vais reprendre mes aventires livresques, et reprendre plaisir à aller fouiner chez mon boutiquier du coin, et m’y prendre un bon thé..j’adore cet idée, d’y nicher, dans un coin, un p’tit restaurant, salon de thé, avec musique jazzy, et livres à volonté…

  8. Et l’heure d’été c’est encore pire le lendemain (quand on bosse quoi !!)
    Ce matin j’ai failli pulvériser le réveil et là j’ai 2 de tension, levée trop tôt :o((

    Pour Mary, J’ai été une grande fan mais au final, tout comme toi, je trouve que tous ses livres se ressemblent et c’est lassant.

  9. Réponses en vrac !

    ophise : j’ai lu UN livre de la fille. Sa mère en nettement moins bien…

    Marie : ceux que j’ai cités sont à lire, surtout le premier !

    Louisianne : niaiserie c’est bien gentil… C’est le nom qui fait vendre !

    Manou : même quand on ne bosse pas, cette heure d’été c’est l’horreur (bon j’aurais préféré bosser…). Sinon il faut savoir arrêter de lire un auteur lassant à la longue. Elle vit maintenant sur sa réputation !

  10. Sinon simple curiosité, tu lis surtout de quel auteurs ? Moi je me suis rendu compte que depuis un moment c’est surtout du québécois que je lis… un peu d’américain et d’européen mais je dirais que sans doutes plus du 2/3 de mes lectures sont québécoise à l’heure actuelle !

    Sans doutes car j’y ai accès plus facilement, rapidement et que je n’ai pas besoin d’attendre les foutus traductions ! Je me débrouille bien en anglais mais lire dans une autre langue j’ai toujours trouvé cela plus pénible car on doit se concentrer d’avantage et que dès le réveil ce n’est pas nécessairement évident !

  11. Sympa ton billet et tn blog aussi… Tout à fait d’accord avec oi, j’adore la clinique du Dr H, j’avais également aimé un autre mais je ne connaisplus le titre. C’est un enfant qui se fait enlevé un jour de Noel. Mary m’avait d’ailleurs étonnée car l’integralité du bouquin se déroule en 24h, ce qui n’est pas à son habitude!

  12. Vladyk : je lis un peu de tout et je n’ai pas vraiment d’auteur préféré à l’exception de Maurice Druon. Dans la famille nous sommes réellement bouquinovores…

    marlène : bienvenue ? j’ai lu ce livre là offert par les filles et ça me fait penser que je ne l’ai pas vu depuis un petit bout de temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *