Et si qu'on faisait des crêpes chez les grands parents ?…

crepesDelphine est venue passer le samedi 14 août à la campagne.

Dès son arrivée, elle avait en tête de faire des crêpes.

Comme ma soeur devait nous rejoindre avec ses enfants, elle savait qu’elle aurait du soutien pour  son projet. Moi j’aime bien les crêpes, mais je ne les digère plus, à tel point que cela me rend malade, JE LE SAIS, et cela s’avère  TOUJOURS VRAI (que pourrais-je prendre préventivement pour ne plus me priver de ces choses exquises, y a-t-il un médecin dans l’avion la salle ?).

Innocente comme toujours, Delphine a attendu que sa grand mère émerge de sa sieste pour lui demander si elle avait :

  • De la farine
  • Des oeufs
  • Du lait
  • Un parfum quelconque, pour faire des crêpes.

Questions superflues car ma mère a toujours tout ce qu’il faut pour faire n’importe quoi, sauf de la semoule à couscous quand elle en fait un…

Assemblée de femelles comme le dit mon père car ce dernier était le seul mâle dans la place (heureusement, il a l’habitude). En effet il y avait :

  • Ma mère, mais chez elle c’est normal
  • Ma soeur qui n’est pas comme les autres
  • Mon autre soeur
  • Moi-même
  • Delphine
  • Ma nièce
  • Mon neveu s’étant lâchement absenté sous le prétexte fallacieux d’aller au cinéma avec des potes.

BREF il fallait faire des crêpes, et Delphine s’y est collée illico. Avec une partie de la famille pour y aller de commentaires multiples, on dirait qu’elle n’est pas habituée…

  • Tu sais faire la pâte ? (ma mère. Je ne critique pas, je précise toujours aux filles de faire attention en traversant)
  • Oui mamie je sais faire la pâte à crêpe (j’ai bientôt 26 ans !)
  • Tu mets bien la farine en premier (on ne refera pas ma mère)
  • Soupir
  • N’oublies pas la pincée de sel (moi, j’avoue…)
  • Soupir
  • Touille bien sans faire de grumeaux (ma soeur)
  • Rajoute le lait petit à petit (ma mère)
  • Tu as mis la pincée de sel ? (ma mère)
  • Tiens c’est curieux, moi je touille dans le sens des aiguilles d’une montre (ma mère)
  • Ben moi pas (Delphine)
  • Moi je mets du beurre salé fondu dans la pâte, c’est meilleur (ma soeur)
  • Moi je ne mets pas de gras dans ma pâte (moi)
  • Tu as tort, c’est meilleur (ma soeur)
  • Delphine en soupirant met le beurre à fondre
  • Baisse le feu ma chérie tu vas faire brûler le beurre (ma mère)
  • Mon père qui arrive : tu mets quoi : du rhum ou de la fleur d’oranger ?
  • De la fleur d’oranger (Delphine)
  • Ben ce n’est pas plus mal, nous n’avons que du rhum blanc (ma mère)
  • Oui, avec du rhum ambré c’est meilleur (mon père)
  • L’idéal c’est le mélange des deux (ma soeur)
  • Je préfère le cointreau (moi)
  • Cette poêle là attache, prend l’autre (ma mère)
  • Pourquoi tu garde des poêles qui attachent, tu en as au moins 15 (Delphine)
  • C’est sentimental, elle appartenait à Mrs Morgan (ma mère)
  • Tu as besoin d’une spatule ? Tu ne sais pas faire sauter les crêpes ? (mon père)
  • Je vais t’aider (ma soeur)
  • C’est quoi cette poêle de merde ? (la même)
  • Toi non plus tu ne sais pas faire sauter les crêpes ? (mon père)
  • Si, tiens regarde ! (ma soeur)
  • Loupé ! (la même)
  • Regarde papy, je sais faire sauter les crêpes (Delphine)
  • Loupé ! (la même)
  • Elles sont bonnes mais elles manquent un peu de parfum…
  • Elles pourraient être plus cuites…
  • Oh non, c’est parfait comme cela…
  • Non elles pourraient être plus cuites…

Merci ma puce !!!

La vie n’est qu’un long calvaire (et les crêpes indigestes, ou alors je n’en mange pas assez souvent, c’est peut-être la base du problème…)

0 réponse sur “Et si qu'on faisait des crêpes chez les grands parents ?…”

    1. En fait c’est tout ce qui est friture que je ne digère pas. Et pour certains, les crêpes font partie des fritures sucrées… (pour les beignets, il y a longtemps que j’ai renoncé…)

  1. Nan, nan, nan! Faut être seule dans la cuisine pour faire des crêpes. Et avoir deux crêpières, c’est mieux.
    Sinon, c’est vrai, dès qu’on est deux ou trois, c’est le bazar. Mais c’est vrai également pour tout ce qui concerne la cuisine. A moins d’être dans une professionnelle où chacun a son rôle à jouer.

    1. Dans ma famille c’est toujours un peu le bazar 🙂
      Quand je faisais des crêpes, et si je suis amenée à en faire, c’est seule, on est bien d’accord…

  2. Alors, là, c’est curieux. Lorsque je clique sur « Princesse Strudel » dans les « Top commenteurs » (co-menteurs???) je retombe sur ma page précédente qui n’a rien à voir avec toi…

  3. Non, je suis complètement idiote. Je viens enfin de comprendre!!! Je venais juste de regarder son site et je n’avais pas compris qu’il s’agissait de la même personne. Excuse-moi pour ces deux commentaires qui n’ont rien à voir avec les crêpes…

  4. C’est marrant , mais j’ai eu la même envie que Delphine samedi…. donc j’ai fait des crêpes, et l’avantage, c’est qu’il y avait l’Homme, ma soeur et ma fille de 13 mois… alors, ma fille, ben elle parle pas, ma soeur, en bonne invitée ,n’a pas levée le petit doigt (enfin si ! pour manger les crêpes !) et mon homme, trop content de ne pas être de corvée de diner, n’a pas pipé mot !!!!!!! mais j’avoue que le récits de vos séances cuisine chez mrs bibelot me ravissent !
    Bonne fin de journée

  5. Je ne supporte pas d’avoir quelqu’un sur mon dos quand je cuisine… C’est la meilleure façon de louper un truc.
    Ma mère qui ne sait pas faire les meringues est toujours derrière mon dos quand j’en fais et me donne des conseils inutiles (ou repasse derrière moi pour certains trucs, j’ A D O R E), j’aime rétorquer gaiment « tu ne sais pas les faire »

  6. Notre pizzaiolo fait la pâte à crêpe le matin, en jetant tous les ingrédients dans la bassine et en mélangeant, horreur suprême, à la girafe (comprenez un mixer plongeant XXXXXL). Il y met – horreur bis – du sucre.

    Et toutes ces horreurs ne m’empêchent pas de me régaler, et de piquer une crêpe à droite à gauche au fil de mes p’tites faims.

  7. Pour donner une saveur il est toujours possible de râper un peu de peau d’agrume.
    Je note que le père est le seul à avoir posé des questions pour anticiper les besoins de la courageuse préparatrice, pas pour commenter ce qu’elle faisait.
    Haha… hahaha… Bwahahahaha!!! La préparation des crêpes est toujours un grand moment! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.