Unique bonne résolution pour 2010 (part 1) : foirée…

organisation-1J’avais pris une intéressante résolution pour 2010. UNE SEULE, faut pas charrier.

Voici donc le bilan de la part 1 de LA RESOLUTION qui était de devenir OR-GA-NI-SEE.

Oui, OR-GA-NI-SEE, vous avez bien lu…

Les filles (les miennes), je vous interdis de ricaner sottement comme vous êtes en train de le faire devant votre écran (je vous vois). Loupé.! elles ont ricané sottement devant leur écran. D’un autre côté, je peux les comprendre, elles faisaient la même chose quand j’attaquais un tricot… (à juste titre d’ailleurs, je tricote très bien, mais je n’ai terminé qu’un cardigan mousse rose pour Pulchérie, que Mrs Tricot s’est empressée de faire bouillir pendant que je chiais ma seconde pastèque : Delphine. Depuis je craque devant la deuxième manche et mes cartons sont pleins de pulls inachevés…)

Certains l’auront compris (ou pas), mais je suis un tantinet bordélique, mais juste un tantinet. Et j’en ai marre de toujours chercher le papier qui manque, la deuxième chaussette pour faire la paire, et mon paquet de clope que j’ai déposé dans le frigo en allant me chercher un yahourt. J’ai résolu le problème en achetant les chaussettes, toutes noires et de la même marque, comme cela j’ai toujours la paire. Quant aux paquets de clopes, ils sont vicieux, c’est bien connu…

J’ai donc décidé de procéder à une rééducation intensive pour être au top en 2010 (attention, je n’ai pas précisé le mois). Décembre 2010 a rendu l’âme et je ne suis même pas consternavrée…

Comme je ne veux pas me traumatiser (ça, ça ne risquait pas…), j’ai décidé de procéder par contre en douceur, par étapes. Heu… le démarrage qui ne se fait pas bloque automatiquement pour arriver à l’étape n° 1. Petites étapes s’entend, sinon ma psy risque de me disputer. J’aime pô quand elle me dispute en me précisant que j’ai tort de culpabiliser de ne pas avoir encore défait ma valise de retour de la Grande Motte (au hasard, c’est purement fictif…). Ma psy ne m’a pas grondée du tout, j’suis super fière.

Donc terrasser mes post-its en premier lieu. J’en ai partout, n’importe où. Généralement il y a dessus un n° de téléphone, une adresse mail, un truc utile (sauf qu’il manque le nom de la personne à qui appartiennent ces précieuses informations). Généralement également je les entasse soit autour de l’ordi, soit sur une étagère d’une de mes bibliothèques. Evidemment je retrouve toujours le post-it que je cherche dans le deuxième tas que je visite, quand je le retrouve.

Car les post-its ordi, sont accrochés aux murs qui l’entourent (l’ordi) (je ne vais pas vous faire un plan non plus), et il arrive qu’un vieux post-it se détache. Généralement il s’envole gentiment pour aller se planquer n’importe où : je le considère comme perdu après avoir dit des gros mots en cherchant à 4 pattes. J’en ai retrouvé 3 sous l’ordi quand j’ai eu l’homme de l’art pour me dépanner : preuve que les post-its c’est vicieux pour aller se loger sous une grosse boîte noire dans laquelle on met les disquettes (Charles Hubert).

Bilan tragique en ce début d’année 2011, j’arrive au bout des 10 blocs de post-it ramenés frauduleusement de chez Truchon au cours des 9 années passées chez lui…

Donc première chose : m’acheter enfin un répertoire. Ce que j’ai fait en rentrant de la Grande Motte. Il est tout beau, tout neuf. Je ne pouvais pas commencer à le remplir car je n’avais ni crayon, ni critérium et que je déteste les ratures dans les répertoires (c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’en ai jamais eu, sauf au boulot).

Qu’est-ce que j’attendais pour acheter un critérium ? je ne vous le demande pas, je n’en sais rien moi-même. Je me suis piégée un vendredi 13 en m’en achetant enfin un avec 5 mines de rechange (alors là je ricane, parce que d’ici à ce que j’use 6 mines…).

Le répertoire est toujours tout beau tout neuf, pas de ma faute si je n’ai pas retrouvé LE criterium et ses mines de rechange, le tout étant naturellement passé dans la 4ème dimension, avec les deuxièmes chaussettes…

Piégée donc, car j’ai le répertoire, les post-its ou feuilles volantes dûment rassemblés (comment ça je ne vous ai jamais parlé de mes feuilles volantes ?) DANS MON REPERTOIRE.

Piégée c’est vite dit, je me suis dégagée du piège avec une ruse diabolique…

Qui n’attend qu’une chose : que je prenne le critérium de ma blanche main droite et que je recopie sagement tout ce qui est important.

Il attend toujours…

YAPUKA ! Enfin, j’YAVEPUKA car je n’allais pas m’y coller le 29 décembre, parce que c’est comme ça…

Mais j’ai bien dit que je serai organisée en 2010… (j’avais tort)

En décembre 2010 je serai la femme la plus organisée de France et de Navarre… : Lou-pé, ra-té.

Parce que forcément, il n’y a pas que le coup du répertoire…

J’ai vraiment écrit n’importe quoi en décembre 2009…

Pour les distraits, je me suis lâchement contentée de reprendre mon post de décembre 2009 et de faire des commentaires que si mes proches faisaient les mêmes, je leur ferais la gueule…

0 réponse sur “Unique bonne résolution pour 2010 (part 1) : foirée…”

  1. Si tu la trouves, cette dimension et que tu y aperçois:
    -des chaussettes blanches, roulées en boule, bien crottées
    -un trousseau de clés avec un scoubidou vert
    -ma canadienne offerte pour mes 15 ans
    -ma virginité
    N’hésite pas, approche-les doucement, et dis-leur que leur maman pense très fort à eux, qu’ils m’envoient un petit SMS pour me dire qu’ils sont heureux.

    1. Si je trouve cette dimension et que les virginités s’y planquent, cela va poser un problème pour y retrouver les chaussettes…
      Sinon, perdre une canadienne, c’est fort !!!

  2. Est-ce que cette dimension ne prendrait pas un malin plaisir à nous subtiliser des effets personnels pour donner à nos chats le plaisir de nous voir râler à quatre pattes ?

  3. Hihi ricane celle que tu oublies de rappeler parce que tu as noté son numéro sur un post-it !
    Bon pour Zette, je ne voudrais pas la décevoir, mais ma virginité, je ne l’ai jamais retrouvé non plus ! Cela dit je n’y tiens pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *