Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

Comment Pulchérie vient de me SAU-VER !

fouillis-copierLorsque j’ai lu le post de Pulchérie concernant sa passion du rangement, j’ai éclaté de rire lorsqu’elle a évoqué son rapport avec le ménage “une civilisation entière s’était développée dans mon évier de cuisine”. Et après j’ai tout lu, et j’ai eu un déclic.

Il est vrai que mes deux filles ont toujours eu un rapport différent avec tout ce qui est organisation. Pulchérie tient de ma mère par exemple, pour les listes. En tous cas, dès ses 8 ans, elle faisait une liste de tout ce qu’elle ne devait pas oublier quand elle partait chez son père. Delphine restée seule à la maison n’était pas spécialement organisée, mais elle n’était pas du genre à laisser se développer une civilisation quelconque où que ce soit (j’en rigole encore), et s’était proposée quand Charles Hubert a voulu prendre une femme de ménage plutôt que de m’aider : c’était torché impec, et cela lui faisait de l’argent de rab vu que Charles Hubert lui donnait le budget qu’il comptait consacrer à la femme de ménage.

J’ai l’impression parfois qu’à partir d’un certain âge, nous en apprenons plus de nos enfants que l’inverse (“je suis grand(e) maman”). Et là je dois dire que ma fille a parfaitement raison, que j’ai tout de suite adhéré à sa manière de voir les choses, et compris tout de suite pourquoi chez moi, c’est le bordel.

C’est le bordel parce que ce n’est pas rangé d’une manière qui convient, qui ME convient. La question que je me poserai toujours est “pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ?”.

Un exemple : j’ai un bureau dans mon entrée. C’est un meuble qui a été fait par mon arrière arrière grand-père et que maman m’a donné, vu que papa ne pouvait pas le voir en peinture car il passait son temps à le rafistoler. La chose a environ 150 ans, et malheureusement, papa ne me le remettra plus en état, ce qu’il devait faire ce printemps ci. Au printemps dernier, au lieu de mourir, il devait s’occuper de ma table basse de salon. Je vais prendre le taureau par les cornes et faire cela moi-même dans la mesure de mes moyens (n’étant pas menuisier de métier, moi)…

Bref j’ai toujours vu ce bureau chez mes parents, mais jamais ma mère y faire “ses papiers”. Non, quand maman se plonge dans ses papiers, elle se met sur la table de la cuisine ou de la salle à manger. Je fais pareil.

Mon ancêtre avait récupéré un haut de “bonheur du jour”. 3 tiroirs + un tiroir qui comporte 2 casiers. Le haut du bureau est ravissant, c’est le bas qu’il faut retaper…

Et que peut-il bien y avoir dans mon bureau ?

TOUT SAUF DES PAPIERS.

Non mes papiers sont rangés dans des lutins, dans un meuble du salon, devant lequel se développe une civilisation de noyaux d’avocats qui ont germé, du coup maintenant c’est la forêt vierge. Forêt que j’ai la flemme de déranger à chaque fois que j’ai un papier à ranger. Alors je les entasse sur une étagère de l’entrée, sur des CD qui n’ont rien à foutre là, et je m’y colle une fois par an, en m’excusant auprès de ma forêt vierge de la déranger pour une petite heure.

Après avoir lu le post de Pulchérie, j’ai fait l’inventaire de ce qu’il y a dans MON bureau :

  • Tiroir en haut à gauche : une boussole, les lettres de mon jeu de scrabble de voyage et des bougies d’anniversaire. Mes jumelles ont disparu après une visite des filles il y a longtemps, et je n’espère plus les revoir.
  • Tiroir du milieu : des jumelles de théâtre du 19ème que je ne désespère pas de vendre un jour à un antiquaire, et qui ne remplacent bien évidemment pas celles qui j’avais acheté si chers pour voir vraiment bien de loin (je prend le zoom de mon argentique, mais cela n’est pas pareil)
  • Tiroir de droite : des jeux de cartes et ma calculatrice.
  • Tiroir du milieu, compartiment de gauche : des bons de réduction pour une pizza, deux blocs notes d’avance, deux cassettes audio dont-je-ne-sais-plus-ce-que-c’est, compartiment de droite : de la patafix, un autre bloc note, et des cadres à photo neufs.
  • Tout ceci ne servant jamais, sauf ma calculatrice…

Il y a au dessous deux tiroirs fabriqués par mon ancêtre qui sont vides et heureusement, parce que devant celui de gauche j’ai un range papiers ancien, avec tout ce qui concerne ma voiture, et devant celui de droite, ma bouteille de flotte.

Cherchez l’erreur.

TOUT CE QUI EST DANS CE BUREAU va aller directement dans des boîtes, derrière ma forêt vierge, et chaque tiroir aura droit au courrier qui sera mis dedans, donc forcément dans l’ordre chronologique :

  • Un pour la Cramif
  • Un pour Pôle Emploi
  • Un pour la banque
  • Un pour les assurances
  • Un pour la copropriété.
  • Un pour la voiture
  • Un pour la santé

Cette solution simpliste, idéale, fait que je vais me sentir beaucoup mieux, quand j’aurai encore dérangé mes avocats.

J’ai tilté aussi sur l’endroit où les choses atterrissent forcément parce qu’elles ne sont pas rangées à la bonne place : celle où elle servent…

Là encore j’ai tout faux. Je ne me maquille que rarement suite à des allergies qui se développent (cherchez l’erreur, il paraît que maintenant on déconseille aux femmes enceintes de se maquiller rapport à tout ce que ces produits contiennent qui peut nuire au foetus !) mais jamais dans ma salle de bain qui est mal éclairée si je ne veux pas faire travelo : j’ai juste à ranger mon maquillage dans un tiroir du buffet de ma salle de séjour (là où je me maquille, rarement donc) parce que l’éclairage est idéal, et que de toutes manières un des tiroirs est vide. Sauf que l’on pourrait trouver curieux de ranger du maquillage dans un buffet de salle de séjour alors que cela me regarde et que personne ne vient jamais regarder dans mes tiroirs…

Idem pour son idée de patère. Moi aussi théoriquement, je dois accrocher mon manteau ou autre, sur un cintre, dans un placard du couloir. Moralité, il termine toujours sur la chaise devant le bureau, surtout quand il pleut. Quand le temps est variable, entre froid, trop chaud, et flotte, je peux entasser deux ou trois trucs, jusqu’à ce que mort s’ensuive la chaise tombe. Idem pour mes fringues, mes chaussures, rien n’est là où il doit l’être alors que j’ai bien en vue des cartons de prises péritel et autres accessoires informatiques que je dois trier et foutre en l’air, ce qui me dégagerait de la place dans le placard de l’ancienne chambre des filles.

Car un piège mortel également, pour le rangement, c’est la pièce qui ne sert pas, et dans laquelle on a tendance à foutre un peu n’importe quoi. Meilleure amie  (6 chambres dont une n’est jamais occupée par personne) se plaint régulièrement que la chambre vide est en fait tristement pleine de chose qu’en fin de compte on jette au bout de deux ans… Quand on a le courage de s’y mettre…

Mes livres sont bien classés par auteur, mais sur certaines étagères assez profondes, j’en mets sur deux couches, et ce sont toujours mes préférés qui se retrouvent derrière. Quand aux CD que j’écoute le plus, il sont en haut d’une étagère et je manque me choper un torticolis à chaque fois que j’en cherche un, les autres par contre sont juste derrière moi, à l’heure où je vous écris, sous un tas de papiers à ranger, mais quand même ils n’ont rien à faire là, alors que mes lutins se placeraient idéalement sur cette étagère. Idem pour mes cassettes VHS dont il m’en reste pas mal : mes préférées sont TOUJOURS derrière les autres…

ETC, je ne parle même pas de l’organisation de ma salle de bain. Ni de ma cuisine, ayant gardé depuis la naissance des filles, un refus instinctif de ranger tout ce qui est produit d’entretien sous l’évier : moralité, c’est rangé sur mon lave linge et je dois tout déranger à chaque lessive. Sous l’évier il n’y a pas grand-chose, c’est totalement illogique.

Mais maintenant j’ai LA solution MIRACLE de MA fille ! Suivre MA logique, faire le plus pratique, tout ce que je risque c’est de ne plus rentrer chez moi en me disant qu’il faut que je range un peu.

MA CHERIE JE NE TE REMERCIERAIS JAMAIS ASSEZ DE M’AVOIR OUVERT LES YEUX !

Posté le 5 avril '16 par , dans Crise de nerf, Dans la série Diabolique.
Tags : , ,

8 commentaires »

Comment par Madame Patate
2016-04-06 08:29:01

Marrant, j’ai aussi lu ce billet de ta fille il y a quelques jours, et je suis en pleine réflexion sur “où tombent les choses” chez moi :-)

Je sens qu’elle va en sauver plus d’un !!

 
Comment par Princesse Strudel
2016-04-06 13:23:28

J’avais bien aimé le billet de ta fille, étant en route vers un peu plus d’ordre dans mon chez-moi suite à l’arrivée de l’Homme et de son trousseau.
C’est donc avec plaisir que je lis le tien et te souhaite beaucoup de plaisir dans ta réorganisation (oui oui, du plaisir, sans ironie aucune: j’adore ranger et m’prganiser. C’est juste que j’ai souvent mille autres choses à faire… D’où le foutoir auto-régénérant…).

 
Comment par Louisianne
2016-04-08 12:03:17

Comme je te comprends ! Le déménagement (un vrai séïsme) m’a aidé à comprendre que rien n’est rangé au bon endroit, qu’une chambre vide (soi disant bureau) ça sert à tout entasser !
Je me suis promis de ne plus me laisser envahir par les objets et de faire du tri régulièrement.

Mais il est vrai que toi comme moi avons vécu avec nos enfants dans notre lieu d’habitation ! Par exemple jamais je ne me suis dit : mais pourquoi je garde autant d’assiettes et de couverts dans la cuisine, vu que je suis seule maintenant (la vaisselle pour recevoir c’est autre chose)… Et du coup comme on ne se dit jamais ça, on ne pense jamais à faire du vide !
Et pour ça le déménagement ça aide, on fait un gros tri et on garde l’essentiel (et encore j’en ai encore beaucoup trop gardé de vaisselle et couverts !)

 
Comment par Kuri
2016-04-11 19:08:51

>la pièce qui ne sert pas,

C’est vraiment une opportunité manquée de ne pas s’en servir. J’ai eu pendant 10 ans un ‘walking closet’ en appartement et c’était génial, le luxe de star. Nostalgie…

 
Comment par Calpurnia
2016-04-13 14:48:39

Madame Patate : alors pour cela, je ne suis pas en peine, les choses “tombent” sur le bureau, ou dans l’ex chambre des filles.
Un vrai foutoir.
Pour l’instant j’organise tout dans ma tête. La dernière fois, c’est quand papa m’avait retapé un vieux buffet de famille. Il m’a fallu deux mois pour y ranger ma vaisselle, je m’y suis mise à 21 H et 4 heures plus tard, c’était nickel :-)

 
Comment par Calpurnia
2016-04-13 14:50:31

Princesse Strudel : le problème est vraiment de tout cerner réellement, et puis de s’y mettre. J’ai également une vieille armoire dans mon entrée, je sais que je dois commencer par elle, mais dès que je l’ouvre, je frôle la crise cardiaque…
Mais un jour prochain, car je sens que cela murit bien, je sais très bien que je vais m’y coller, pour récolter des courbatures pour 8 jours !

 
Comment par Calpurnia
2016-04-13 14:53:05

Louisianne : faire le vide c’est pour moi le plus difficile, d’autant que pour la chambre foutoir, il me faut faire venir les encombrants pour les vieux lits (inutilisables), un vieux meuble, des matelas, un lampadaire en panne. Quand on est seule, on a du mal à s’y mettre vraiment.Le déménagement c’est l’idéal, mais c’est exclu pour moi.
Et là, je me dis que c’est dommage…

 
Comment par Calpurnia
2016-05-01 13:03:11

Kuri : désolée, tu étais passée dans les spams. Dans mon cas précis, cette chambre pourrait faire chambre d’amis, si je pouvais recevoir (ma plomberie est une daube, ma cuisine aussi).
Alors pour l’instant, c’est l’endroit où je fous un peu n’importe comment ce qui ne sert pas, mais qui pourra peut-être servir un jour.
C’est également la pièce où je m’habille et où je fais sécher mon linge…

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI