Bienvenue sur le blog de la Gentille sorcière.

L’organise une collecte pour les pierres tombales des profs de musique… (et les musiciens en général)*

hashtagCe soir, une émission fort intéressante, que je ne regarderai donc PAS (lire la suite), doit passer sur je ne sais quelle chaîne. Le titre c’est “génération Hashtag”.

En gros, si vous dites bêtement “dièse”, vous êtes de la génération minitel donc tout pourri et tout sénile, sinon, vous êtes de la top génération qui dit le bon mot.

Inutile de vous dire que tous nos grands musiciens doivent se retourner dans leurs tombes. Sans être une grande musicienne je connais le dièse, le bémol et le bécarre… Et les profs de musique ils font comment : jeune et moderne ou résolument vieux et démodés ?

Cela me fait penser à mon premier prof de musique au collège. En sixième on ne la ramenait pas trop à l’époque (oui je sais cela fait vieux et démodé), même en musique (maintenant ces profs là font tous une dépression un jour ou l’autre). Le premier jour il nous avait prévenu qu’il ne s’était jamais laissé marcher sur les pieds par des petits cons, et que ceux qui l’emmerderaient pendant l’unique heure consacrée à la musique, termineraient leur heure dans le placard du fond.

C’était vrai en plus. La chahuteuse de la classe qui a voulu faire la rebelle, a effectivement terminé son heure dans ce placard qui ne contenait qu’une chaise, fort peu utilisée, car le bruit se répandait assez vite que ce qu’il racontait n’était pas du pipeau.

Aujourd’hui, on enverrait ce pauvre homme aux assises (ou pire).

Il nous a pourtant fascinés toute l’année, avec l’histoire de la musique, les disques qu’il nous passait après nous avoir expliqué ce que racontait la musique (je lui dois d’adorer “Peer Gynt” et “une nuit sur le mont chauve”), ou quand il se mettait au piano (j’étais déjà fan, mais j’apprenais toute seule, je vous raconterai un jour).

Il nous avait appris le B-A BA du solfège, les demi-tons (mi/fa si/do) naturels dans notre gamme occidentale, la différence avec la gamme orientale, minime mais bien reconnaissable, et il nous faisait chanter “Faust”, avec un air rêveur, car nous chantions bien, tellement il était prenant et entraînant. Personne ne mouftait, on entendait une mouche péter, et cette dernière heure du lundi matin était une bénédiction.

Il nous tirait les oreilles quand nous répondions mal (la guillotine), nous traitait parfois dans notre ensemble “d’ânons ignorants”. Il s’appelait Monsieur Faure, un nom prédestiné, et j’en garde un souvenir ému. Surtout qu’il adorait nous faire chanter en canon, et que curieusement tout le monde aimait cela. Je n’ai jamais rencontré d’ailleurs, de fêtes de famille, quand papa tenait la guitare, où  l’on renâcle à chanter en canon. C’est magnifique, on est vraiment dans la musique et la communion.

Donc je le vois et je l’entends, tirer les oreilles d’un gamin de la classe, en lui demandant “et là pauvre andouille, qu’est-ce qu’il y a sur la partition ?”

  • “UN SI HASHTAG M’SIEUR” !

Comme il doit être mort, car il y a 48 ans, c’était déjà un vieux de 55 ans, il doit se retourner dans sa tombe. Ne parlons même pas de nos génies de la musique qui de toutes manières n’étaient pas de notre siècle alors pfuit.

La vie n’est qu’un long calvaire, et j’attends ce que l’on va trouver pour remplacer le bémol, sauf que c’est un signe que je n’ai pas trouvé sur mon clavier, ni le bécard d’ailleurs, ce qui explique tout…

J’ai naturellement mis une horreur musicale dans ce post, je pense que vous l’aurez tous trouvée :-)

Hashtag la vista, Baby !

* Tous les bénéfices de cette collecte seront à verser directement sur mon compte pour payer mon contrôle technique, et après, on fera ce que l’on pourra pour les profs de musique (parce que le contrôle technique 2 ans après MAIS uniquement 3000 km, ça me gonfle légèrement niveau amygdales…)

Posté le 7 juin '16 par , dans Coup de gueule, Dans la série Diabolique.
Tags : , , , , , , ,

10 commentaires »

Comment par Gisèle Subscribed to comments via email
2016-06-07 18:02:22

Aaaaah ! Il me semblait bien, petite-fille d’un hautboïste professionnel et ayant pianoté dans mon enfance, qu’il y avait une “horreur musicale”… je ne vendrai pas la mèche pour les suivants…

 
Comment par Calpurnia
2016-06-07 18:26:36

Gisèle : MERCI beaucoup, soit cela saute aux yeux, soit il faut chercher !!! Pourtant j’ai laissé un indice de taille !!!

 
Comment par CDLM Subscribed to comments via email
2016-06-07 21:19:39

Ta ta ta … Un dièse est un dièse (♯), un hashtag est un hashtag (#). Faudrait voir à pas confondre, hein … :-P

Bon maintenant je retourne chercher l’horreur musicale … L’existence du si ♯ ? Non ? Parce que pour un violoniste ça doit bien être une note différente du do … (fiston a fait des années de violon, les violonistes ont un solfège bizarre …).

Je sèèèèèche !

 
Comment par Tilia
2016-06-07 23:45:09

Une belle fôte d’orthographe, serait-ce là cette horreur dont il est question ?.. je n’en dis pas davantage moi non plus, des fois que j’aie bon ;-)

 
Comment par Princesse Strudel
2016-06-08 12:53:31

Je me demande si j’ai trouvé, mais dans mon ignorance j’ai eu recours à google.

Malgré quatre années de solfège, et quelques mois de flûte traversière (abandonnée pour cause de prof un peu trop… abscons? à mon goût), ma culture musicale se borne à grincer des dents quand j’entends une fausse note ou de la techno (mon côté ringardo-conservateur… Je SAIS que la techno peut adopter des lignes mélodiques complexes, c’est mon oreille qui refuse de comprendre).

Mais le “SI Hastag M’sieur” m’a fait mourir de rire. :-)

 
Comment par Louisianne
2016-06-10 08:17:29

Je pensais comme toi, jusqu’à ce que je lise que le hashtag et le dièse ne sont pas les mêmes !
Comme le dit CDLM… Donc le dièse est sain et sauf !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Croisillon_%28signe%29

 
Comment par Calpurnia
2016-06-16 19:48:50

CDLM : y’a pas de tata ta ta, ce sont deux signes tellement ressemblants que certains, bientôt, ne feront plus la différence.
Normalement l’horreur musicale était le si dièse, mais je n’ai jamais fait que du piano…
(+ l’horreur orthographique du bécard, au lieu du bécarre, ayant échappé à mon correcteur qui théoriquement suggère l’un OU l’autre suivant le contexte, et le résultat = ZERO)

 
Comment par Calpurnia
2016-06-16 19:50:47

Titia : tu avais bon, mais j’ai depuis remisé mon correcteur aux oubliettes (j’ai l’habitude de voir le symbole, pas de le voir écrit en toutes lettres, le bécarre).
Pour la piètre pianiste que je suis, l’horreur était dans le si dièse qui est forcément un do.

 
Comment par Calpurnia
2016-06-16 19:53:00

Princesse : nous avons beaucoup de choses en commun :-) Je rajoute le hard rock qui me fout la migraine…
Quand j’ai écrit mon post je voyais tellement mon prof de musique de 1969, que je te remercie de ton fou rire :-)

 
Comment par Calpurnia
2016-06-16 19:54:19

Louisianne : j’ai lu cela aussi. Il n’empêche que les différences sont tellement minimes que dans peu de temps, tous les jeunes diront “hashtag” quand ce sera un dièse (sauf les musiciens)

 
Nom (obligatoire)
E-mail (required - never shown publicly)
URL
Votre commentaire (smaller size | larger size)

RSS feed | Trackback URI