La loi de l'emmerdement maximum (1)…

57539494C’est une loi dont on ne parle jamais, mais qui existe bel et bien, en fait, moi, je l’ai testée souvent. Les emmerdes arrivent rarement isolées, elles se regroupent pour faire d’une période une sale période…

Quand quelque chose merde grave, faut forcément que le reste s’y mette, au même moment…

Genre : vous choppez une angine monstrueuse et les antibiotiques qui vous rescapent vous collent une mycose tellement qu’ils sont efficaces qu’ils ont détruit votre flore vaginale et intestinale au passage. Donc vous n’avez pas qu’une mycose, mais vous pouvez tout de même avaler votre thé au lait sans hurler…

Genre : vous coulez une bièle (enfin la voiture) alors que Truchon vient de vous signifier votre licenciement.

Genre les impôts vous tombent dessus et vont vous pomper votre compte en banque (le montant réclamé étant quasi égal aux indemnités assedics, j’ai proposé mon sang précieux (0 -) et les salauds ont dit non) et là, paf, votre balance vous lâche. Enfin la mienne, vous faites ce que vous voulez avec votre sang et vos impôts, chacun ses merdes.

La saloooooope !

Je ne sais pas depuis combien de temps je l’avais, mais elle nécessitait une pile, pesait aux 100 g près, et me permettait de peser Diabolos (5500 g c’est bien mon pépèèèère, après tes 6900g !).

La pile tenait depuis un temps suspect, dans la mesure où je peux monter sur la balance 3 fois par jour, y compris pour évaluer le poids de mes vêtements (ce qui est passionnant, chacun le sait…), ou savoir combien j’ai perdu entre le soir et le matin, en expirant de la vapeur d’eau la nuit en dormant. Pour information, cela varie entre 800 g et 1300 g, suivant le temps et la position de l’anticyclone…

Cela permet également de calculer que manger uniquement 250 g de chocolat au lait et aux amandes dans la journée, fait prendre un kilo, ce qui laisse perplexe…

Et là, ce vendredi soir, la pile est morte, honneur à elle, elle a tenu un bout de temps.

Juste à la changer c’est tout simple.

Sauf que c’est une pile diabolique, rectangulaire, avec deux embouts différents, vous voyez le genre, avec dans l’engin incriminé, deux clips à clipser.

Sauf que là, un clips est venu avec la pile morte, en morceaux en plus, inutile d’essayer de le remettre en place, il s’est répandu d’horreur par terre, en miettes. Je ne vous dis pas les gros mots que j’ai prononcés…

Donc le pèse sorcière est mort également. Mon père consulté par téléphone (et ravi, à 21 H en plein western), m’a confirmé que non, il ne peut pas changer le machin qui se clipse sur la pile.

Me reste donc à racheter un pèse sorcière. Depuis le temps que j’ai l’habitude de savoir que j’ai pris ou perdu 100 grammes, de peser Diabolos, je vais avoir du mal à reprendre un pèse sorcière à aiguille qui se goure généralement de 500 g (et 500 g c’est important, si vous perdez 500 g par semaine, calculez combien cela fait par an car  x 52 semaines).

Donc, je vais être obligée (première rhorreur) d’aller à Rauchan, pour me trouver un pèse Diabolos qui pèse à 100 g près.

Mon compte en banque avait juste besoin de ça (deuxième rhorreur), c’est tout ce que j’ai à dire. Mais vivre sans balance, m’est totalement impossible…

Alors je hais, autant que le fisc, les machins à clips pour les piles à clipser…

La vie n’est qu’un long calvaire, et comment dormir sans savoir combien je pesais en me couchant ?

Heureusement que ce n’est pas arrivé un samedi soir…

Affaire à suivre…

31 réponses sur “La loi de l'emmerdement maximum (1)…”

  1. Il est très facile de s’endormir sans savoir exactement son poids: il suffit de se rappeler que le lendemain on s’éveillera plus léger de quelques centaines de grammes.
    Agréable non? Bien sûr, il ne faut pas que cela dure trop longtemps mais au moins tu peux prendre le temps de choisir sereinement une nouvelle balance précise « à 100 g près ».
    ;p

    1. J’adore ton ironie, chacun sa croix…
      Bien sûr que l’on pèse tous moins le matin que le soir, mais on ne peut pas s’empêcher de se peser le soir…
      L’achat de l’engin odieux c’est pour la prochaine…

    1. Rigole. Je sais ce que pèsent toutes mes tenues d’intérieur, ce qui me permet de me peser AVEC, sans me mettre à poil, en sachant ce que je pèse vraiment sans la tenue.
      De même : je sais ce que pèse un bol de thé au lait. Dès fois que je me pèse après l’avoir pris…, avec la tenue d’intérieur
      Ca c’est de la stratégie…
      Je peux faire X kg – la tenue et – le bol de thé.
      Donc je sais que j’ai du poids à perdre, c’est tout simple…

  2. Tu serais a proximite, je te filerais bien mon pese-quelqu’un Tanita. Il fait « aux 100g » MAIS uniquement si tu peses moins de 100 kg, sinon, le tarif de gros c’est « aux 200g », ce qui est une motivation pour rester en-dessous de poids… Je parle de 100 kg avec bagages bien sur, car de toutes facons c’est deja trop pour voyager en classe touriste. Il mesure le % de matiere grasse totale, et la mauvaise graisse dans les entrailles. Il marche bien, encore sous garantie itou…

    Pourquoi je le donnerais ? Pour devoir en acheter un autre, pardi ! Ben oui, le nouveau modele fait tout pareil…et en plus, il mesure en 1 seconde l’epaisseur de la couche de graisse sur le bide, le bras, la cuisse… Je passe tous les jours devant, il me nargue sur son rayon, ce machin…

    Sinon, 500 g, non aucune importance. Le poids varie de 4 kg en 24 heures sans qu’on ait grossi, juste le remplissage/vidage de l’estomac, de la vessie, de l’intestin… et meme l’hydratation des cellules partout dans le corps. On peut « secher » de plusieurs kg le temps d’un match de tennis. Et si on est mal-hydratee la machine calcule mal le % de beurre.
    Il faut donc multiplier les mesures de verification, on en a jamais assez.
    Mais c’est l’epaisseur de graisse qui compte officiellement a la gym… c’est d’ailleurs bien ca qui obstrue la fermeture eclair.

    Justement des fois, je me dis… non, juste pour rigoler, et si le temps passe a me peser/mesurer/enguirlander, je le passais a faire de la gym, je maigrirais un peu… si ca se trouve. Bon, c’est pas prouve non plus. Dans le doute, je continue a me peser.

    1. Ah le truc qui calcule la graisse sur le bidon…
      J’ai juste à palper pour savoir où j’en suis (ou enfiler un pantalon qui a 2 ans…)
      Le temps perdu à se peser : même pas 5 minutes par jour, pas de quoi perdre des calories 🙂

  3. « A votre avis, pendant combien de temps les femmes pleurent à cause de leur balance? » => j’adore ce pluriel généralisateur ….
    Je ne me pèse jamais, et je dois avoir une balance quelque part, mais alors où ??????? Bon, si je la retrouve, je te l’envoie, gentille sorcière obsédée par son poids 😉 !
    Par contre, de mémoire, vu que je l’utilisais pendant ma grossesse, elle doit être précise au kg, enfin, grosso modo ….
    Hum ? L’âge de ma fille ? Elle rentre en 4ème, pourquoi 😉 ?

    1. Généralement je pleure pour autre chose que des histoires de poids (quoique…)
      Généralement celles qui n’ont pas de balance, n’ont pas de problèmes de poids…
      L’âge de ta fille… C’était pour savoir si tu mangeais encore ton pain blanc OU PAS 🙂

      1. Disons que j’ai décidé que mon pods ne serait pas un problème ….. Et j’ai eu ma fille tard, donc mon pain blanc est mangé et digéré depuis longtemps 😉

    2. Bin pas trop le choix pour le pluriel, le sujet de l’article est le temps passé par les femmes à pleurer…
      😉
      Quand aux larmes des hommes, il est rare qu’elles éveillent un quelconque intérêt. Hélas pour nous, ceux qui mouillent leur mouchoir ne passent pas pour des sensibles mais pour des lavettes!
      🙁

  4. La mienne est planquée sous le lit ! Remarque depuis le temps elle est peut être décédée ! Je préfère oublier qu’elle existe dès que nous nous rencontrons elle me mène au bord du suicide !
    Tu devrais regarder sur le net avant d’aller à Rauchan, la mienne est une balance de compétition (c’est bien la peine me diras-tu…) et je l’ai payée une misère sur le net un jour où je croyais vraiment que j’allais la consulter régulièrement…

    1. J’aime l’expression « consulter sa balance ».
      Moi je sais globalement où j’en suis suivant que les affaires sont trop petites ou trop grandes, mais j’aime bien être fixée.
      C’est ma fixette à moi…

  5. Tiens, à chaque fois que j’aurai envie de m’engloutir une tablette de chocolat au lait et aux amandes, je lirai ton post…!
    Moi j’ai survécu à plus d’un an sans balance…bah j’ai pris plus de 5 kg…je ne sais pas ce que je dois en conclure !!! 🙂

    1. Ce n’est pas pour rien que je surveille mon poids.
      De toutes les manières d’ailleurs, car à l’époque où j’avais totalement perdu l’appétit, c’était « merde j’ai encore perdu 500 g »…
      Maintenant ce n’est plus le cas et comme ma tendance est plutôt vers la hausse, je surveille, je veille et je légifère avec moi même…

  6. Pas de balance… pas de soucis. En 5 ans sans juge impartial a la maison, je n’ai pris que 30 kg. Et je ne les voyais pas du tout, je rachetais progressivement des vetements la taille au-dessus car la mode est de plus en plus serree chaque saison, et j’accusais la machine de retrecir les autres.

    @Clelia, j’en conclue que notre jugement visuel et instinctif sur notre propre poids est parfois… un chouia subjectif.

    Ces temps-ci, je mesure et je fais mes courbes de variation de tout, meme de ce que je mange et ce que je bouge (avec un podometre). Ca m’a aide a en reperdre deja le plus gros, sans regime de starlette… et presque sans chocolat car on visualise vite ou il se stocke. Il parait que c’est psychologique, que les personnes qui mesurent ajustent inconsciemment leur facon de manger et leur niveau d’activite quotidien.

      1. Je suis loin d’être mince, si c’est ce à quoi tu penses, mais j’ai décidé de ne pas m’empoisonner la vie avec des histoires de poids… Ce qui ne m’empêche pas de râler parce que j’ai un mal fou à m’habiller (j’adore les fringues, en plus!)

  7. J’ai eu durant un certain temps le besoin de me peser sans arrêt… c’était dans ma période entrainement intensif… La meilleur c’est quand je m’entrainais presque plus à la fin de mon abonnement j’ai ré-engraissé (normal vous direz), mais en arrêtant complètement de m’entrainer j’ai maigri ! Simple j’avais alors décidé de faire attention à mon alimentation, maintenant mon pèse personne personnel est le meilleur (pour moi), c’est mes vêtements qui me le dise, il n’y a pas mieux je trouve et c’est juste assez précis pour moi ;o)

    1. Il ne faut pas se peser quand on fait beaucoup de sport: le muscle pèse plus que la graisse! Plus tu te muscles, et plus tu pèses lourd! Paradoxal mais vrai!
      Et sinon, les vêtements, c’est encore le meilleur repère (après tout, notre poids n’est pas écrit sur notre front, mais notre silhouette, par contre…)

  8. sachant que je ne pleure que quand quelqu’un (que je connais et apprécie-je ne pleure pas les salauds) meurt ou si le marteau a raté de clou (mais alors je ne pleure pas longtemps, l’urgence étant de trouver de la glace), que le célibat ne m’a jamais fait lâcher une larme (ou si, mais de rire), et que les films/livres à l’eau de rose n’ont pas droit de cité devant mes sèches mirettes, je pose la question qui m’angoisse du coup:
    nonobstant le fait que j’ai enfanté par deux fois, et devant témoins, ce qui empiriquement pourrait suffire à le démontrer, suis-je vraiment une nana?
    (le premier qui répond que la réponse est dans la question je le mords, lol)

    1. Sachant que je n’aime pas le shopping, que je n’ai pas la fibre femme d’intérieur et plein d’autres choses, je me suis déjà posé la même question…
      J’aime l’accouchement devant témoins, je crois qu’il est tout de même assez rare de faire cela seule…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *